In Anciens événements, Communauté, Recherche

l’Expertise des chercheurs du RTSA reconnue par l’Académie canadienne des sciences de la santé

Bonne nouvelle pour le Réseau pour Transformer les Soins en Autisme : nos chercheurs sont invités à prendre part à une grande consultation visant à fournir de l’information qui mènera à l’élaboration d’une stratégie nationale pour le TSA, le trouble du spectre de l’autisme.

En octobre dernier, le gouvernement fédéral confiait à l’Académie Canadienne des Sciences de la Santé (ACSS) un mandat titanesque de seize mois pour : recueillir de l’information au Canada et dans le monde entier, revoir la littérature scientifique, consulter et rencontrer des personnes autistes, des proches-aidants et des organismes œuvrant dans le domaine dans le but d’en faire rapport au gouvernement dès la fin de 2022 lui permettant de mettre au point sa stratégie nationale pour le TSA.

L’ACSS est un organisme de bienfaisance neutre qui a comme mandat de mener des activités de recherche et de mobilisation sur des questions relatives à la santé des canadiens. Cette fois-ci leur mandat est d’explorer tous les aspects du TSA. Pour ce faire, l’ACSS a mis sur pied un comité de surveillance et trois groupes de travail qui s’intéresseront, respectivement, aux questions de l’inclusion sociale, de l’inclusion économique et des interventions fondées sur des données probantes.

Huit chercheurs de notre réseau ont été sélectionnés et ont choisi de répondre à l’appel. Il s’agit de Jacob Burack, Martin Caouette, Isabelle Courcy, Mélanie Couture, Mayada Elsabbagh, Tara Flanagan, Laurent Mottron et Keiko Shikako-Thomas (de gauche à droite).

Cette marque de confiance à l’endroit de nos chercheurs vient confirmer que la recherche peut contribuer à transformer les soins et les services en autisme et influencer les décisions qui conduisent à l’élaboration de politiques et de programmes destinés à améliorer le quotidien des personnes autistes et de leur famille.

Autre fait à signaler, pour l’une des premières fois de son histoire, l’ACSS a sollicité la participation de personnes autistes, de leur famille et proche-aidants en tant que membres du comité de surveillance et des groupes de travail.

Mélanie Couture ergothérapeute, professeure et chercheuse à l’Université de Sherbrooke devient la vice-présidente du comité de surveillance et est très heureuse d’avoir été invitée:

« Il s’agit d’un immense chantier très emballant. Comme la communauté autiste est très diversifiée, on peut facilement imaginer la somme de travail et d’information que ces consultations requièrent. En ce début de mandat, nous sommes à développer les outils que nous utiliserons pour structurer notre travail. Comme première étape, nous nous préparons à colliger et à revoir la littérature scientifique et les politiques existantes partout dans le monde. Nous lancerons également très bientôt une grande consultation nationale sur l’autisme. Ceci se fera en différentes étapes, au terme desquelles, nous l’espérons, des milliers de personnes et d’organismes auront contribué. C’est à partir de toutes ces sources d’information qu’émergeront notre rapport et nos constatations pour le gouvernement. »

Plus que jamais, les grands enjeux liés à l’autisme importent à tous les niveaux. Quand un gouvernement demande une consultation nationale sur le sujet, il devient clair qu’il a l’intention d’agir. Les constatations de l’ACSS et de nos chercheurs seront donc au cœur de l’élaboration de ce plan national sur le TSA. Il reste à espérer que le gouvernement actuel et les suivants tiendront compte des constatations de l’ACSS afin d’élaborer ce plan national essentiel pour le TSA.

Ce qui importe le plus d’ailleurs c’est que l’on arrive à mieux comprendre la nature du TSA afin d’élaborer des stratégies, des politiques et des outils qui transformeront véritablement les soins et les services offerts actuellement aux personnes autistes, à leur famille et proche-aidants. La recherche peut y contribuer en accélérant le rythme des découvertes. La contribution de nos chercheurs à cette vaste consultation est très concrète et contribuera à répondre aux questionnements en matière de soins et de services en autisme dans tout le pays afin d’en arriver, nous l’espérons, à les transformer.

Pour en savoir plus sur cette initiative de l’Académie Canadienne des Sciences de la Santé.